Formation professionnelle : quel parcours suivre pour devenir serrurier ?

Formation professionnelle

Les serruriers s’occupent des transactions liées à la manutention du métal et des structures métalliques. Il existe un large éventail d’activités que vous pouvez faire si vous voulez le faire en tant qu’employé ou devenir serrurier vous-même. La définition d’un serrurier est en fait la métallurgie de la serrurerie, qui est l’activité de transformation du métal, mais lorsqu’un serrurier est spécialisé dans les clés et le stylisme de sécurité, on dit aussi serrurerie.

Comment procéder pour devenir serrurier ?

L’industrie de la serrurerie a de nombreuses facettes. Vous pouvez devenir un serrurier métallurgiste travaillant sur un chantier de construction ou vous pouvez vous spécialiser en tant que serrurier de réparation de clés personnelles. Dans tous les cas, vous devez valider le Diplôme de Serrurier en deux ans en validant le CAP ou le BEP Serrurier Métallier en Chaudronnerie et Construction Métallique. Si vous créez votre propre entreprise, votre rémunération dépendra de votre chiffre d’affaires. Vous deviendrez artisan et devrez suivre un stage de préparation à l’installation et vous inscrire à la Chambre de Commerce pour suivre une formation pour devenir serrurier.

Quelles sont les études à entreprendre pour que l’on devienne serrurier ?

Pour devenir serrurier, il faut être titulaire d’un CAP Serrurier Métallier ou BEP en fabrication de chaudronerie et charpentes métalliques. La formation nécessite deux années d’études. Si vous souhaitez évoluer rapidement vers un poste à plus grande responsabilité de chef d’équipe sur un chantier, vous pouvez opter pour suivre une formation de serrurier en validant un BP Serrurerie Métallerie ou Bac Métier Chaudronnerie. Construction métallique ou un baccalauréat dans les métiers de la construction. Après l’obtention d’une licence professionnelle, vous pouvez toujours poursuivre vos études en BTS structure le métallique niveau Bac+2. Vous pouvez également creuser plus profondément en vous spécialisant dans la ferronnerie d’art, la serrurerie et l’usinage de l’aluminium. L’industrie de la serrurerie est réglementée et vous ne pouvez pas prétendre ne pas avoir l’un des diplômes reconnus par l’État. Si vous souhaitez devenir serrurier, vous pouvez vous former dans une organisation pour adultes qui propose des formations intensives et hautement spécialisées. Si vous souhaitez créer une entreprise en tant que serrurier, vous devez remplir certains prérequis, être titulaire d’un diplôme attestant de cette formation professionnelle, suivre un stage de préparation à l’installation, qui est un SPI lié à l’artisanat, auprès d’une chambre de commerce.

Qu’en est-il des métiers de serrurier-métallier ?

Le métier de serrurier métallurgiste est de transformer le métal. Les métallurgistes ne se contentent pas de fabriquer des clés, il peut être amené à intervenir sur de nombreux supports métalliques tels que les garde-corps, balcons, fenêtres. Pour les particuliers ou les chantiers. Dans ce dernier cas, il est souvent venu après le travail d’un charpentier métallique, travaillant sur des structures telles que des ponts, des pylônes, des passerelles. Les serruriers peuvent aussi se passionner pour l’histoire de l’art et de l’architecture et se spécialiser dans la ferronnerie d’art. Il va alors concevoir et fabriquer des portails et des volutes. Cela peut ensuite être collaboré avec un décorateur ou un architecte. Plus précisément, le travail d’un serrurier en métal consiste à mesurer et à exécuter un plan pour son produit final. Puis, il coupe, plie, meule, soude. Enfin, il se rendit sur le terrain pour installer son œuvre. Ensuite, il l’entretient. Dès lors, devenir serrurier est large et couvre toute la chaîne de production d’un produit métallique, de la conception à l’assemblage jusqu’au suivi de sa maintenance. Un serrurier est un métallurgiste spécialisé dans la manipulation des serrures telles que les clés, les charnières pour la sécurité. Il a principalement travaillé sur des portes, des portes blindées, des coffres-forts, des portails et des grilles.